Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Archives 2016 > Échanges des savoirs : partage, plaisir et progrès

Échanges des savoirs : partage, plaisir et progrès

le 6 février 2016

L’association propose des cours de français pour adultes d’origines étrangères, avec un maître-mot : le plaisir. Apprendre ou transmettre, ici on aime partager.

L’association Échanges des savoirs présente dans le paysage associatif saint-bricien, depuis une dizaine d’années d’existence, mérite d’être mieux connue. D’une rencontre, une formidable aventure humaine s’est mise en marche pour conduire des adultes d’origines étrangères à apprendre la belle langue de Molière. C’est Annie Le Roy et Mahbouba Idir, toutes deux issues d’une association disparue en 2003 qui ont souhaité maintenir une prestation essentielle sur Saint-Brice : les cours d’alphabétisation. L’une enseignait, l’autre apprenait : la clé de voute de cette association.

Apprendre avec plaisir

Apprentissage de la lecture

Depuis 2013, c’est Danièle Bellahcen qui en est la présidente et aujourd’hui dix-huit bénévoles enseignent le français à une quarantaine d’apprenant(e)s, majoritairement des femmes et deux hommes, issus de onze nationalités différentes (Irak, Roumanie, Turquie, Chine, Vietnam, Maroc, Haïti, Sénégal, Cambodge, Algérie et Laos). En 2015, Maryse Michel et Annie Drancourt, deux bénévoles, ont suivi en formation spécifique : savoir transmettre le français aux étrangers. « Elle nous a ouvert la voie à de nouvelles méthodes d’enseignement, soulignent-elles, pour nous adapter à notre public. Ces apprenants vivent en France depuis plus ou moins longtemps, certains peu ou pas scolarisés et d’autres ayant fait des études supérieures dans leur pays d’origine. Les attentes et les besoins sont différents selon les profils et nous devons nous adapter. C’est pourquoi nous travaillons en groupes de niveaux : la lecture, l’écriture, savoir dialoguer, parfaire l’orthographe… La clé de la réussite, c’est avant tout l’envie d’apprendre associé à l’assiduité. Car cela demande des efforts, un investissement personnel important pour progresser.  »

En revenant sur les bancs de l’école, chacun des apprenants à sa motivation personnelle, mais ce qui ressort principalement c’est souvent l’envie d’être autonome dans la vie quotidienne. Savoir remplir les formulaires administratifs, remplir un chèque, suivre la scolarité de ses enfants et pourquoi pas remplir un CV !

Utilisation de la tablette pour l'apprentissage

Yvrose, femme seule avec 6 enfants est arrivée d’Haïti en 2001 et fréquente les cours depuis septembre 2015. « Moi, je veux apprendre à lire et à écrire car je n’ai jamais pu aller à l’école dans mon pays. Ici e n France, je veux me débrouiller toute seule pour faire mes démarches. Sinon, il faut toujours demander à quelqu’un et c’est très décourageant. Maryse, c’est ma maîtresse, elle est très gentille avec moi alors ça me donne vraiment envie. Et ici en plus, je peux rencontrer d’autres personnes.  »

« Sans le plaisir, on ne peut pas apprendre, ni transmettre : c’est le moteur principal de tous les membres de l’association. »

Faciliter l’apprentissage avec les nouvelles technologies

Au fil des années, les bénévoles ont à cœur de s’équiper de nouvelles technologies et ce sera aussi l’une des nouveautés cette année. Les livres ne sont pas encore passés de mode, mais il faut avouer que la tablette ou l’ordinateur permettent d’étudier de façon ludique.  De plus, en passant par l’image, il est aussi plus simple de s’assurer que les apprenants assimilent correctement le sens d’un mot, compte tenu de la richesse et des subtilités des langues, française et étrangères.

Apprentissage de l'orthographe

Danièle Bellahcen, présidente et bénévole, nous raconte : « J’ai travaillé, par exemple au sein d’un groupe « asiatique » de trois à quatre personnes. Lorsqu’une d’entre elles ne comprenait pas un mot, ce sont les autres qui lui traduisaient. Mais quand on ne connaît pas leur langue, comment être sûre que la traduction est juste ? C’est là qu’on se rend compte qu’en passant par l’image, avec une tablette, on peut s’assurer que le mot sera bien identifié et assimilé et que ce ne sera pas un contresens. L’avantage du travail en groupe, malgré ce point de vigilance que nous devons avoir, c’est qu’il y a une réelle entraide entre les personnes. On peut s’appuyer sur certains apprenants, très motivés et très impliqués. »

Sous le signe du partage et de l’échange

Outre le plaisir d’apprendre, il y a également le plaisir de partager des moments conviviaux tout au long de l’année avec notamment des repas ou des sorties culturelles. Ces dernières font l’objet d’une préparation minutieuse par Annie Le Roy et sont aussi source d’échanges : le Panthéon, le Musée du Louvre ou une exposition sur la SNCF à la Villette en 2015 laisseront la place au musée de l’histoire de l’immigration cette année. À chaque étape du projet – la préparation, la sortie et l’après -, il y a matière à exploiter quelque chose : les photos prises, ce qui a pu être découvert… En fin « d’année scolaire », une sortie, ouverte aux familles et à tous les bénévoles, offre souvent une journée de détente en bord de mer, espace qui finalement fascine toujours surtout quand on l’a jamais vue ! En 2015, l’association est partie à la découverte de la ville d’Honfleur. En juin prochain, destination Lisieux, avec la visite d’une ferme et un après-midi à la plage.

Apprentissage de la lecture

L’actualité est aussi l’occasion d’aborder des problématiques et des débats de société. La dernière en date fut par exemple, la conférence COP21 qui s’est déroulée en France à l’automne dernier. Ainsi deux heures de cours ont été consacrées à cet événement pour essayer, au travers de jeux interactifs, d’exposés clairs et simples, d’en comprendre la signification, les enjeux, le vocabulaire. Ces rencontres à thème permettent ainsi de répondre à une demande qui n’est pas toujours formulée. Apprendre en s’amusant est primordial avec ce public… ou en dégustant,  comme la découverte des régions de France au travers d’une carte gastronomique de ses fromages. Un programme fort alléchant et original ! Une prochaine rencontre à thème se tiendra sûrement au moment des élections présidentielles. L’occasion d’évoquer la fonction du président, ce qui relève de l’Assemblée, connaître les institutions… Une étape importante dans la connaissance de leur pays d’accueil, la France.

Un objectif en 2016 : la naturalisation

Et 2016 sera une nouvelle étape pour l’association puisqu’elle présentera plusieurs apprenants au DELF niveau B1 (Diplôme d'études en langue française) afin que ces derniers puissent obtenir leur naturalisation. Une bénévole de l’association sera en charge de suivre les candidats, et leurs dossiers car les démarches se feront sur Taverny et sont très longues. Il faut compter environ un an d’attente avant de pouvoir se présenter au diplôme. L’association envisage d’ailleurs de participer financièrement. Un aboutissement et belle réussite collective espérée, à venir pour l’association.

Et si vous deveniez bénévoles ?

Apprentissage de l'orthographe

Comme dans toute association, les bénévoles sont la colonne vertébrale, le cœur qui bat et qui fait vivre les engagements. Sans eux, rien n’est possible et lorsque l’équipe soudée comme ici, c’est une réelle force et ça donne des ailes… Échanges des savoirs souhaiterait pouvoir encore développer son offre de cours, notamment le samedi matin. Car pour ceux qui ont une activité professionnelle, les cours dispensés en semaine et dans la journée ne sont pas accessibles. Qui dit extension dit de nouveaux besoins, en salle et en bénévoles. Si vous souhaitez faire partie de l’aventure, n’hésitez pas. Pour cela, vous serez accueilli(e) au sein d’une équipe unie et volontaire. Vous pourrez ainsi vous investir, avec un minimum d’engagement sur une année. Vos qualités ? L’envie de transmettre, d’être à l’écoute et savoir s’adapter sont des atouts essentiels.

Danièle Bellahcen conclut. « Ce qui est le plus gratifiant, c’est quand une personne nous dit : grâce à vous, j’ai appris à lire. Si je n’étais pas venu, jamais je n’aurai pu y arriver. On a vraiment de beaux retours. Dans cette association, on donne autant qu’on reçoit, des apprenants et  des autres bénévoles. »

Témoignage

Mais, 33 ans, roumaine, maman de deux enfants, en France depuis 2008
« Dans mon pays, j’ai fait 4 ans à l’université en langue arabe. Depuis que je suis arrivée en France, je cherche à apprendre le français. J’ai patienté pour avoir une place pour venir aux cours. Pour moi, c’est le bon moment car je suis un peu plus disponible depuis que mes enfants sont à l’école. Maintenant, ma vie est en France et je veux être comme les autres à bien m’intégrer : parler avec mes enfants, avec des amis, pouvoir voter et trouver du travail, obtenir la nationalité française. L’association, c’est un peu comme ma famille, j’aime beaucoup venir ici.  »

En 4 dates

2003 : Création de l’association
2014 : L’association compte 18 bénévoles
2015 : Organisation de rencontres à thème. Formation spécifique de deux bénévoles
2016 : Demande de naturalisation de certains apprenants avec la réussite du Diplôme d'études en langue française (DELF niveau B1)

Infos pratiques

Cours les mardis et jeudis de 14 h à 16 h, les jeudis de 9 h 30 à 11 h 30
Espace Chevalier Saint-George
Cotisation : 12 €/an
Danièle Bellahcen, présidente : 06 79 63 02 64

Géolocalisation

Latitude : 49.0038561 Longitude : 2.3653441000000157 Adresse : 39 bis rue des Deux Piliers 95350 Saint-Brice-sous-Forêt

Partager cette page