Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Archives 2016 > Sondage les supports de communication : les résultats

Sondage les supports de communication : les résultats

le 23 août 2016

Magazine, site internet, page facebook… tous les supports de la ville ont été passés au crible. Zoom sur les résultats.

Afin de mieux connaître vos habitudes et vos attentes, le service Communication de la Ville vous a proposé, de mars à mai dernier, un questionnaire sur les supports de communication. Vous avez été 144 personnes à y répondre. Parmi elles, 40 % des individus l’ont rempli sur le site internet tandis que 60 % ont utilisé les sondages encartés dans le magazine de mars ou mis à leur disposition dans les structures municipales. Toutefois, comme le regrette la Directrice de Communication, Sandrine Fanelli : « Avec ce taux de réponse, hélas, l’échantillon n’est pas assez représentatif de la population saint-bricienne. » En effet, cela ne représente que 2 % des foyers saint-briciens. Quoiqu’il en soit, il est toujours intéressant de se plonger dans les résultats.

Le profil des sondés

68 % ne travaillent pas sur la commune. Si, globalement, l’information est suffisante, certains souhaiteraient plus d’informations sur la vie locale (vie des quartiers, les associations, événements), le cadre de vie (travaux, urbanisme, prévention et tranquillité publique) et la vie politique.**

Infographie_profil

Le magazine, le support privilégié des habitants

Quasi l’unanimité des sondés choisissent le magazine pour s’informer. Et vous êtes 94 % à bien le recevoir chaque mois dans votre boîte aux lettres. Sa périodicité vous convient pour une grande majorité (93 %). Le style des rédacteurs est facile à lire (89 %), adapté à chaque sujet (34 %) et assez sérieux (22 %). Les rubriques Actualités, Agenda et Pratique sont les plus appréciées par les lecteurs. En revanche, les rubriques Grand Angle (ou dossier) et 24 h avec remportent le moins de suffrages.
Quant à la maquette, les résultats qui ressortent de l’enquête sont très positifs. Pour preuve, plus de 80 % des lecteurs déclarent qu’elle est agréable, qu’il y a un bon équilibre entre les textes et photos et que la taille des articles est adaptée à chaque sujet.
Sans surprise, une large majorité lit la version papier du magazine et 80 % y sont attaché(e)s. Pour créer une certaine interaction entre ses supports, le service Communication publie chaque semaine sur le site internet des articles plus longs que ceux du magazine, plus de photos d’événements et d’informations sur les événements annoncés dans l’agenda. Tout cela est signalé avec une icône comme celle située à la fin de cet article. Et c’est presque 70 % des lecteurs qui consultent le site internet lorsqu’ils le voient.

Infographie_magazine

Le site internet consulté très régulièrement

64 % des sondés optent pour ce média pour s’informer. 78 % des personnes consultent le site internet dont un tiers des personnes le consulte soit tous les jours soit au moins une fois par semaine. Trois internautes sur quatre trouvent l’information facilement. D’autres rencontrent parfois des difficultés avec le moteur de recherche ou l’ergonomie du site. Sur les pistes d'amélioration suggérées pour ces contenus, il est souhaité plus d’articles sur les actualités, plus de photos d’événements et des reportages vidéo. Côté graphisme, les trois-quarts des sondés sont satisfaits.
Si le site internet est consulté régulièrement, ce n’est pas le cas pour sa version mobile. Néanmoins, ceux qui le font souhaitent y retrouver des nouvelles rubriques : des galeries photos (66 %) et les menus scolaires (55,5 %).

Des efforts sont à faire également pour faire connaître la newsletter car seulement 32 % des sondés la connaissent. Pire, 12 % optent pour ce moyen de communication pour s’informer. « Pourtant, c’est un bon moyen de suivre les actualités de la ville. D’autant plus qu’il s’agit d’informations qu’on ne retrouve pas dans le magazine », souligne Sandrine Fanelli. La lettre d’infos est envoyée gratuitement un mercredi sur deux par courriel à presque 200 abonnés. « Quand on n’a pas le temps de consulter le site, c’est très pratique ! » poursuit-elle.

Infographie_site

70 % des sondés utilisent les réseaux sociaux

Les Saint-Briciens sont très présents sur les réseaux sociaux (70 %), en particulier Facebook : 99 %. Un chiffre qui prouve l’intérêt de l’existence d’une page Facebook pour la ville, créée il y a trois ans. De plus, 60 % des sondés la connaissent et beaucoup l’ont déjà consultée. Sans oublier que 85 % estiment que l’information publiée y est pertinente. Ils souhaitent, en revanche, plus de photos, d’informations et des vidéos. Enfin, seulement un tiers opte pour ce média pour s’informer de la vie locale. 62 % des sondés ne sont pas abonnés/fans de la page. « Il y a encore beaucoup à faire pour inciter les habitants à avoir le réflexe d’utiliser ce média, très approprié pour obtenir une information en temps réel » précise Matthieu Pariot.

Infographie_facebook

Les panneaux lumineux, un moyen d'information de proximité

Après le magazine, ce sont les journaux électroniques d’information que vous privilégiez pour vous informer. Cependant, un certain nombre ont émis des critiques sur la vitesse de diffusion des messages, la   nécessité de devoir s’arrêter devant pour les lire ou encore le fait que certains panneaux peuvent dysfonctionner.

Les campagnes d'affichage valorisées grâce au nouveau mobilier urbain

Vous êtes à peine une personne sur deux à opter pour l’affichage comme moyen d’information. Seulement 35,5 % font attention régulièrement aux campagnes d’affichage et 52 % parfois. Pour autant, la majorité des sondés pense qu’elles sont bien conçues (82 %). Des efforts restent tout de même à faire car seulement 60 % les identifient facilement, un quart difficilement et même 14 % n’y arrivent pas. Afin de mesurer l’efficacité des campagnes d’affichage, il était nécessaire de mesurer leurs impacts : 59 % ont répondu « oui, parfois » à la question « Une affiche a-t-elle été le déclencheur pour vous rendre sur un événement ou vous inscrire à un service ? ». Certes, seulement 12,5 % des sondés ont répondu « oui, régulièrement ». Sauf que si on additionne ces deux pourcentages, le résultat est de 71,5 %. Un chiffre honorable. Les habitants les voient davantage dans les structures municipales (mairie, centre culturel, bibliothèques…), puis dans les panneaux d’affichage culturels (54 %), dans les planimètres (39 %) et dans le grand panneau situé au rond-point du Souvenir français (28 %). « Nous espérons que nos campagnes d’affichage gagneront en visibilité avec le nouveau mobilier urbain en place depuis le printemps dernier » conclut l’adjoint au maire.

Infographie_affiches

Des remarques à garder en tête

Vous avez émis beaucoup de suggestions à la fin du sondage. Avoir le retour des habitants est toujours très enrichissant pour celles et ceux qui travaillent au quotidien sur les supports de communication. Parmi ces remarques, certaines étaient très encourageantes : « Saint-Brice magazine me satisfait pleinement : clair, concis, agréable à consulter. Il a une modernité remarquable. C'est un plaisir de le consulter. C'est une mémoire de la vie à Saint-Brice et je garde tous les exemplaires. Bravo ! ». Inattendues comme « Si vous vous lancez dans la vidéo, pour marquer cet événement, faites un flash mob dans la mairie ! ».  Incisives comme celle d’une habitante : « Trop de supports tue le support... La même information est diffusée sur tous les supports. Cela crée une overdose de celle-ci. » Enfin, certains déplorent aussi le manque d’information régulier sur un sujet précis (le déploiement de la fibre optique, par exemple) ou l’accès à une information (les lignes et horaires des bus).

Partager cette page