Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Consommation d’eau : pensez au récupérateur d’eau

Consommation d’eau : pensez au récupérateur d’eau

le 28 février 2018

De plus en plus de foyers investissent dans un système de récupération d’eau de pluie pour faire des économies d’énergie et d’argent. Pourquoi pas vous ?

Un Français consomme en moyenne 150 litres d’eau par jour et a besoin de plus de 4 000 litres d'eau (eau non visible) par jour pour fabriquer tous ses biens de consommations (alimentation, transport, textile, matériel technologique...).

Pour réduire sa consommation d’eau, les conseils de base sont bien connus. Il faut privilégier les douches aux bains, ne pas laisser couler l’eau inutilement et équiper ses robinets de réducteurs de débits. Ces conseils supposent aussi de ne pas laver sa voiture au karcher tous les week-ends. Mais il apparaît que pour réellement diminuer son empreinte Eau, la priorité est de baisser sa consommation de textiles (2 700 litres d’eau pour un t-shirt en coton) et de viande (15 000 litres d’eau pour produire 1 kilo de viande de bœuf).

Si vous habitez en pavillon, vous pouvez également vous équiper de récupérateurs d’eau de pluie. Cela permet de stocker l’eau et de la filtrer pour l’utiliser. Saviez-vous qu’il est possible, en France, avec un récupérateur d’eau de pluie de récupérer en moyenne 600 litres par m2 de toiture et par an ? Certes, l’eau de pluie n’est pas potable. Néanmoins, elle peut vous servir au quotidien, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de la maison. Vous pourrez ainsi nettoyer les sols, arroser votre jardin, d’autant que l’eau de pluie est plus douce pour les plantes, laver votre voiture (économisant ainsi environ 190 litres d’eau potable), pour les plus chanceux, remettre à niveau votre piscine. Remplacer l’eau potable par l’eau de pluie permettrait donc de réduire grandement la facture annuelle.

Enfin, sous certaines conditions d’installation, l’eau de pluie peut servir à l’évacuation des toilettes ou au lavage du linge. Dans ce dernier cas, une déclaration d’usage sera obligatoire. Il faut savoir, en effet, que l’utilisation de l’eau de pluie récupérée est encadrée par un arrêté du 21 août 2008 . Si votre installation d'utilisation des eaux de pluie est raccordée au réseau d'assainissement collectif (rejet des eaux usées dans les égouts), cette compétence ayant été transféré au 1er janvier 2018, vous devez contacter la Communauté d'agglomération Plaine vallée .

À noter qu’il est interdit de raccorder un réseau d'eau de pluie, de manière temporaire ou permanente, avec le réseau de distribution destiné à votre consommation personnelle.

Alors, qu'attendez-vous pour vous lancer ?

Et la Ville dans tout ça ?

Récupérateur d'eau de pluie Le récupérateur d'eau de l'école Léon Rouvrais

Le programme d’actions 2013-2020 de l’agenda 21 préconise non seulement d’inciter les habitants à  se doter d’équipements de récupération de l’eau de pluie mais elle le recommande aussi pour la Ville, pour tous les nouveaux bâtiments publics. C’est ce que la ville de Saint-Brice-sous-Forêt s’applique à réaliser. Et elle n’a pas attendu la mise en place de l’agenda 21 pour le faire.

En 2002, elle a profité de la réfection de l’accueil de loisirs primaire Planète Jeunes pour installer un récupérateur d’eau de 5 000 litres. Il est enterré au niveau de l’entrée du centre.

En 2005, à l’occasion de la rénovation du restaurant scolaire de l’école Jean Charron, un récupérateur d’eau de 4 000 litres a été mis en place.

Enfin, en 2011, le restaurant scolaire de l’école Léon Rouvrais s’est agrandi. La Ville a alors saisi cette opportunité pour raccorder les gouttières à un récupérateur d’eau de 200 litres.

 

Partager cette page