Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Jardiniers, gardez vos graines

Jardiniers, gardez vos graines

le 23 juillet 2018

Et oui, nous sommes en pleine saison estivale et déjà, il faudrait presque penser à celle de l’année prochaine ! Mais pourquoi ? Une seule réponse, le service grainothèque de la bibliothèque.

C’est un geste que pratiquaient les anciens, dirons-nous. Et oui, récolter les graines de ses plantations était et est toujours naturel : que ce soit celles issues du potager ou celles des fleurs.

Aussi avec ce bel été qui se poursuit, quoiqu’un peu sec sûrement au goût des jardiniers, chacun déguste avec plaisir ses légumes, compose de beaux bouquets de fleurs ou admire tout simplement son jardin. Mais légumes et fleurs ont bien un cycle de vie. C’est donc maintenant et dans les mois à venir que commence la récolte des graines pour anticiper les plantations 2019… 
Si vous souhaitez partager votre production, les bibliothécaires vous accueillent à bras ouvert pour alimenter la grainothèque, service ouvert depuis avril 2017.
Mais quelques petits rappels s’imposent car le critère essentiel est non négociable. Les graines échangées doivent être issues d’un jardinage bio, qui proscrit l’usage d’engrais chimiques, de pesticides, ce qui participe ainsi à la sauvegarde de la biodiversité.

Savoir bien récolter

Jardinier-potager (Agrandir l'image). © Pixabay

Des graines récoltées encore immatures donneront des résultats très incertains lors du semis. Il est donc primordial de ne pas les récolter trop vite et d’attendre la complète maturité. Lorsqu’elles sont apparentes, c’est assez facile, il suffit d’attendre qu’elles apparaissent bien sèches sur le plant. Lorsqu’elles sont contenues dans un fruit en revanche, la seule méthode est d’attendre que le fruit soit bien mûr, voire même trop mûr.

Bien sécher les graines

Le séchage des graines est une phase très importante pour assurer une bonne conservation. Si vous vous précipitez, alors que les graines sont encore humides, il y aura risque de moisissures et de ne pas pouvoir les conserver. Alors comptez quelques jours, voire une semaine au minimum, de séchage, de préférence à l’ombre. Au soleil, les graines pourraient brûler. N’oubliez pas ensuite de les nettoyer de toutes leurs impuretés.

Le stockage

La phase la plus délicate du séchage achevée, il est temps de passer au stockage de vos graines. Certaines pourront d’ailleurs se conserver plusieurs années.
Glissez vos graines dans une enveloppe ou un petit sachet de papier de préférence, car les graines ont besoin de respirer. Si vous utilisez un contenant vert ou plastique, il peut être trop hermétique et favoriser la moisissure. Ne pas oublier d’indiquer le nom de la plante, ses caractéristiques si besoin, la date de la récolte.

En suivant ces quelques conseils pratiques, vous pourrez penser sereinement à vos plantations de l’année suivante et faire quelques économies. Et vous pouvez ainsi participer à l’alimentation de la grainothèque. Libre à vous également de repartir avec certains sachets qui pourraient vous intéresser. Vous ferez peut-être de belles découvertes !

Rendez-vous à l'automne pour le prochain apéro-graines, prenez date !

Partager cette page