Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Retour sur la cérémonie des vœux du Maire

Retour sur la cérémonie des vœux du Maire

le 19 janvier 2017

Alain Lorand, entouré des jeunes élus du Conseil municipal des enfants, a présenté ses vœux mardi 17 janvier. Arrivé à mi-mandat, le maire en a profité pour tracer un bilan des trois premières années de son troisième mandat, tout en annonçant les prochaines réalisations à venir.

« C’est un grand plaisir de vous revoir et de pouvoir célébrer cette nouvelle année avec vous. Je n’ai pas eu la joie de le faire l’année dernière car comme je l’ai expliqué, les restrictions budgétaires sont telles, que j’ai décidé d’organiser cette soirée une année sur deux. C’est donc avec une immense joie que je vous retrouve tous, toujours aussi nombreux pour me permettre de vous remercier des actions que vous accomplissez sur Saint-Brice et qui rendent cette ville si agréable à vivre.  »

Après les remerciements d’usage à l’ensemble des partenaires de la Ville, le maire Alain Lorand a poursuivi son discours :

« Comme vous le savez déjà, les communes font face aux fortes baisses des dotations de l’État. Il se désengage, asphyxie les communes, nous impose des normes drastiques et nous contraint donc à faire des choix. À Saint-Brice, nous en avons fait. Mais quelles que soient les décisions, quelles que soient les préférences ou les sollicitations, j’ai trois grands objectifs pour les finances la ville :

  • maintenir les services utiles et nécessaires,
  • rénover, créer, tout en préservant un taux d’endettement honorable,
  • ne pas augmenter les impôts des Saint-Briciens.

Nous sommes aujourd’hui à la moitié de ce mandat et je peux vous annoncer ce soir que mes objectifs sont atteints. C’est l’occasion pour moi de revenir sur toutes les actions que nous avons menées avec mon équipe municipale et les projets à venir, secteur par secteur.

Commençons par le secteur des services techniques. Tous les jours, à pied ou en voiture, nous passons dans l’artère principale de notre commune et nous prêtons peu attention à cette magnifique bâtisse qu’est notre église. En effet, elle date du début du XIIIe siècle. Elle s’élève dans le cœur de ville depuis tant d’années que nous passons sans la remarquer. Pourtant, c’est un vrai joyau de notre patrimoine. Regardez-là, nous avons rénové la façade. Depuis quelques mois, vous pouvez l’admirer chaque jour car elle a retrouvé tout son éclat et elle est magnifique. 

Tant et tant demandé, nous avons construit un parking d’une centaine de places en plein centre-ville. Oui, il est enfin possible de s’y garer et de profiter des commerces, du marché, du parc et de l’église.

Un grand bravo aux agents des services techniques qui ont fleuri la ville et apporté tout leur savoir-faire. C’est grâce à eux que Saint-Brice a obtenu la 1ère fleur pour le concours des villes et villages fleuris. Bien sûr, nous n’en resterons pas là, nous concourrons déjà pour la deuxième.

Coté travaux, nombreux ont été ceux pris en charge par Plaine Vallée. Je pense notamment au complexe sportif Lionel Terray avec la réfection du parquet du gymnase et de l’étanchéité de sa toiture, tout comme celle du COSEC, la rénovation des loges du théâtre Silvia Monfort. Un peu plus loin, au stade Léon Graffin, la toiture des vestiaires a été également réhabilitée.

Passons maintenant au secteur de l’urbanisme. Nous venons d’inaugurer la résidence « Natur’L » rue de la Planchette, qui comporte 49 logements dont 17 logements sociaux. Je tiens à dire, ce soir, à tous ceux qui pensent que les constructions nouvelles sont du ressort du maire ; ceux qui pensent que le maire accorde les permis de construire à tout va et qu’il détériore l’environnement de la commune ; or je tiens à préciser aux riverains et à l’ensemble des Saint-Briciens que le maire ne décide pas de tout malheureusement. Le gouvernement actuel impose aux communes des logements sociaux à hauteur de 25 %. Aujourd’hui, malgré les constructions, nous atteignons difficilement 20,05 %, ce qui est bien insuffisant. Si les promoteurs respectent le Plan local d’urbanisme, s’ils respectent l’architecture environnementale, s’ils déposent un permis de construire en bonne et due forme, nous n’avons aucun moyen d’interdire la construction d’un immeuble. À noter qu’un décret de la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbain) supprime le terme de pavillon.

Quant aux zones commerciales, j’adresse un grand BIENVENUE aux responsables des différentes enseignes venues s’installer ou en cours d’installation sur notre belle commune comme : Babou, Naturéo, Eurasia, Keep cool, Memphis Coffee, Pizza Hut, Indian Express, Ixina, l’Eau Vive, Tom&Co, Au Petit Marché et prochainement Burger King. Bienvenue à tous. Je vous souhaite de prospérer sur notre commune. Sans oublier, bien sûr, le projet d’aménagement et d’extension du centre commercial Carrefour que nous suivons de très près.

Concernant notre police municipale, nous avons déplacé notre poste de police municipale (97 rue de Paris). Un bâtiment entièrement rénové qui présente tous les atouts nécessaires pour accueillir les Saint-Briciens, aménagé de façon optimale et qui abrite nos agents dans de bonnes conditions. Car ils ont fort à faire. Non seulement ils accomplissent les missions que je leur confie, ils doivent faire face à l’incivilité grandissante et récurrente de nombreux individus mais de plus, aujourd’hui, ils sont confrontés à la menace terroriste. Comme nous tous, me direz-vous, mais eux portent l’uniforme et sont, de ce fait, des cibles privilégiées pour ceux qui ne reconnaissent pas nos institutions. J’ai demandé à plusieurs reprises l’armement de ces agents au préfet. J’ai été entendu. Notre police municipale va enfin être armée et c’est pour moi, une excellente nouvelle.

Abordons le secteur de l’enfance et des jeunes : concernant ce secteur, le début du mandat a été marqué par la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Les Temps d’activités périscolaires (TAP) ont été mis en place, après avoir mené une large concertation auprès des acteurs de l’Éducation Nationale, les parents d’élèves, les services municipaux et les associations. Nous offrons aux enfants un programme d’activités riche et varié au travers des parcours de découverte et notamment des pratiques artistiques, culturelles, sportives, scientifiques, citoyennes et technologiques.

Nous avons d’ailleurs créé un grand centre de loisirs à la Plante aux Flamands pour répondre à la demande. Il faut dire aujourd’hui que les services de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse regroupent 165 agents qui accueillent chaque jour les enfants de 7 h à 19 h, au sein des crèches, des services périscolaires, des écoles maternelles, et des accueils de loisirs.

Saint-Brice est à la pointe de la technologie, en tous cas dans nos écoles : quatre tableaux numériques sont installés, en remplacement des anciens tableaux à craies, chaque année dans les classes élémentaires. Aujourd’hui, plus de la moitié des classes en est équipée. Plus de 200 élèves par an profitent également d’un séjour en classe de découverte. La collectivité prend en charge le coût des transports pour permettre aux enseignants d’organiser des sorties à l’extérieur et finance les projets à hauteur de 11 000 euros par an.

Sachez également que la Ville consacre un peu moins de 6 millions par an en fonctionnement pour la prise en charge et l’épanouissement des enfants de notre commune.

En matière de projets dans le secteur de l’enfance, nous ne sommes pas en reste. En effet, je tiens à vous annoncer aujourd’hui que deux grands projets vont voir le jour ou sont en cours d’achèvement : la création d’une crèche L’Azuré (déménagement de la halte-garderie) dans l’école Alphonse Daudet, opérationnelle à la mi-février et la création d’une micro-crèche, rue de Paris, dont on devrait profiter l’année prochaine. Voilà qui devrait assurer, partiellement hélas, la garde des bébés et rassurer les jeunes parents qui déplorent le manque de places en milieu collectif sur la ville.

Concernant le Réseau information jeunesse, notre espace consacré à la vie professionnelle de nos jeunes saint-briciens, nous les aidons à passer le BAFA, le PSC 1 (Prévention et secours civiques de niveau 1). Et cette année, nous avons organisé une cérémonie des bacheliers afin de les féliciter pour l’obtention de leur diplôme.

Pas encore diplômés, les jeunes élus qui sont près de moi ce soir, mais le seront certainement plus tard, j’en ai la conviction. Je tiens à vous présenter le Conseil Municipal des enfants de cette année. Ce conseil des jeunes est pour eux un vrai apprentissage de la démocratie. Ils ont déposé leur candidature, ils ont élaboré un programme électoral, ils ont participé aux élections et ils en sont sortis vainqueurs. Maintenant, ils réfléchissent à différents projets sur la ville. Ils s’investissent avec beaucoup d’entrain et sont de vraies forces de propositions. Nous leur apprenons également la Marseillaise. Ils sont également présents lors des cérémonies commémoratives, accompagnés de leurs parents.
Les voici : Anaïs, Clara, Simon, Illan, Arthur, Noam, Thomas, Tom, Loïs, Karine, Chirine, Soline, Lior, Medhi, Ninon, Kimberley. Je compte sur vous les enfants, vous êtes la relève !

Passons maintenant à l’état civil. Nous continuons le progrès. Je peux, ce soir, souligner que la Ville est également à la pointe de la technologie dans ce domaine. En effet, un plan global du cimetière et une photographie de l’ensemble des concessions (environ 3000) sont en cours de création. La numérisation des registres d’état civil et la cartographie des élections vont également voir le jour et le site de l’Espace Citoyens est en ligne depuis peu.

Je profite de cette soirée pour vous annoncer également qu’un guichet unique nommé « espace accueil » sera, comme son nom l’indique, le nouvel accueil de la mairie. Il se situera dans la continuité des locaux de La Poste et sera le point d’entrée privilégié pour que les administrés effectuent leurs démarches.

Passons à notre centre social. Il est extrêmement sollicité. Nous sommes contraints de nous adapter aux situations d’urgence. L’urgence concernant les familles est la situation inquiétante que nous devons gérer depuis maintenant quelques années. En effet, nous avons aujourd’hui sur la commune une dizaine de places, chacune très sollicitée et occupée en permanence. Nous avons mis en place un partenariat actif avec la Croix-Rouge Française autour de la distribution de l’aide alimentaire d’urgence à l’épicerie solidaire de Saint-Brice, rue de Paris. L’espace emploi a été également complètement restructuré. Nous travaillons main dans la main avec notre partenaire de la Communauté d’agglomération Plaine Vallée pour accompagner dans leurs démarches, les demandeurs d’emploi de la commune. Cette nouvelle année voit le jour d’un nouveau service, à destination de tous les Saint-Briciens, d’aide et d’accompagnement à l’accès à l’administration électronique (impôts, CAF, Pôle emploi…).

Pour les sportifs, je vous annonce qu’une salle multisports va voir le jour en fin d’année, au collège de Nézant.

Penchons-nous côté culture afin d’évoquer avec vous un secteur très actif et riche en nouveautés. Le conservatoire, tous âges confondus, animent désormais les cérémonies et les commémorations, leur apportant une touche musicale et dévoilant à chaque prestation, le talent des musiciens saint-briciens. Il participe également aux concerts symphoniques, organisés dans le réseau des écoles de musique locales et régionales. Le service culturel de Saint-Brice propose toute l’année des ateliers gratuits de relaxation musicale pour femmes enceintes, des ateliers d’initiation musicale destinés aux enfants atteints de troubles du comportement, des cours de dessin, d’arts plastiques, de théâtre, d’improvisation théâtrale, sans oublier des cours d’anglais et d’informatique. Une dizaine d’expositions par an est organisée selon différents thèmes pour tous les âges et un cycle de conférences sur l’art contemporain se déroule chaque mois depuis quatre ans.

Et concernant le secteur de la communication. Nous avons créé la page Facebook de la Ville qui compte aujourd’hui plus de 900 fans, la newsletter, ainsi qu’une news spéciale jeunes. Et cela fonctionne très bien. Certains ont même l’application sur leur portable pour la version mobile du site Internet. Rien de tel pour être au courant de tout ce qui se passe sur la ville, jour après jour. Mais nous avons également donné une image toute fraîche à notre Saint-Brice magazine, vous avez d’ailleurs dû le constater. Comme nous avons à cœur de poursuivre cette évolution, une table-ronde a été organisée, en présence de plusieurs Saint-Briciens, pour améliorer la qualité de nos supports de communication. Et vous n’avez pu que constater le mobilier urbain tout neuf, entièrement financé par les annonceurs, qui rend notre ville attrayante et dynamique.

En effet, nous essayons chaque année de poursuivre nos efforts pour que Saint-Brice reste ou devienne une ville fleurie où il fait bon vivre, mais hélas, souvent gâchée par les incivilités, les dépôts sauvages… Une ville aux multiples atouts que je compte bien faire encore prospérer, avec l’aide de toute l’équipe municipale.

Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2017 pour vous-mêmes et ceux que vous aimez, en n’oubliant pas de formuler des vœux pour notre Ville, notre toute nouvelle Communauté d’agglomération Plaine Vallée et pour notre patrie la France."

Partager cette page