Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Rue des Jardins, bientôt la fin des travaux

Rue des Jardins, bientôt la fin des travaux

le 13 février 2017

Du côté des riverains de la rue des Jardins, la colère gronde. Voilà maintenant presque un an que cette rue est en travaux. Petit retour sur le calendrier de chantier pour dénouer le faux du vrai.

Quand la Ville commence un chantier sur le territoire, comme tout un chacun, elle établit un calendrier. Sur le papier, le timing est idéal. Lorsque la Ville est seul maître d’œuvre, en général, tout se passe bien, les délais sont globalement respectés. Là où tout se complique, c’est lorsqu’un chantier fait appel à différentes entreprises ou partenaires. Ce fut le cas, hélas, pour la rue des Jardins. La faute à qui alors ?
Retraçons ensemble les nombreux épisodes de ces travaux, jugés interminables par les riverains et on peut les comprendre, chacun pourra se faire sa propre opinion.
À l’heure actuelle, le bout du tunnel se profile pour fin février, tout début mars 2017.

Calendrier des travaux

Mi-août 2014 à mi-septembre 2014

Réhabilitation de la canalisation d’eau potable par le concessionnaire VÉOLIA.
Respect des délais

3 mars 2016

La Ville a envoyé un Courrier aux riverains - 3 mars 2016 (pdf - 358,34 ko) qui stipule les travaux à venir : Travaux d’enfouissement des réseaux aériens rue des Jardins, rue du Docteur Galvani. Ce courrier expliquait les tenants et les aboutissants des futurs travaux et indiquait le nom de la personne mandatée par la Ville pour étudier chez chacun des riverains la mise en souterrain des branchements électriques et téléphoniques.

Du 21 mars au 14 septembre 2016

Travaux d’assainissement réalisés par le SIAH (Syndicat intercommunal pour l’aménagement hydraulique des vallées du Croult et du Petit Rosne).
Du 21 mars à début avril 2016 pour la rue Jean Jaurès et à partir du 4 avril 2016 pour la rue des Jardins.
À cette occasion, le SIAH distribue une Information - 16 mars 2016 (pdf - 645,66 ko) dans les boîtes aux lettres.
Les travaux auraient dû s’achever aux environs du 10 juin 2016, soit 10 semaines au total.
Mais courant mai 2016, le SIAH distribue une nouvelle Information - Riverains - mai 2016 (pdf - 569,97 ko) dans les boîtes aux lettres : les travaux sont interrompus. L’entreprise EGA, en charge des travaux pour le SIAH, n’a pas établi de protocole lié à la présence d’amiante.

La reprise théorique du chantier aurait dû se faire le 6 juin 2016. Les délais annoncés pour le terminer sont début août 2016, avec de nouveau huit semaines de travaux.
En cette période estivale, l’entreprise a moins de personnel (en cause les vacances), s’est peut-être engagée sur d’autres chantiers ne présageant pas du retard qu’elle allait connaître sur Saint-Brice ; par conséquent, les travaux sont achevés le 24 août 2016.
Ultime rebondissement de cette période, le SIAH, à la veille de la réception du chantier, reçoit les résultats des tests de conformité. Le verdict tombe : des travaux jugés non conformes avec de graves défauts (fissures sur les nouvelles canalisations, des branchements en défaut – mauvaise inclinaison de l’écoulement, joints cassés ou rompus, voire mal positionnés…).
La conséquence est sans appel : il faut ré-ouvrir ponctuellement le réseau d’assainissement.
Ainsi, des reprises sont effectuées jusqu’au 12 septembre 2016, avec réception définitive des travaux le 14 septembre 2016 (au lieu du 10 juin 2016, prévu au marché).
Délais non respectés : 3 mois de retard

Du 14 septembre au 2 novembre 2016

On peut déplorer un manque de communication auprès des riverains puisque l’épisode de transition des travaux, entre le SIAH et ceux de la Ville, laisse la rue des Jardins avec un sol « gravillonné ». En effet, le SIAH n’a pas fait d’enrobé en lieu et place de ses tranchées puisque la Ville reprend la suite pour l’enfouissement des réseaux et la réhabilitation de la voirie. Les riverains ont l’impression d’un chantier « non fini ».

10 octobre 2016

La Ville prévient par Courrier - 10 octobre 2016 (pdf - 440,32 ko) les riverains que les travaux se poursuivent avec l’enfouissement des réseaux (électriques, téléphoniques et éclairage publique) qui sera suivi de la réhabilitation de la voirie, trottoirs et chaussée. Les travaux se dérouleront sur quatre mois du 2 novembre 2016 au 2 mars 2017.

Du 2 novembre au 24 décembre 2016

Deux entreprises interviennent en parallèle :

  • FAYOLLE : travaux de génie civil - terrassement, pose des fourreaux sous les trottoirs et la chaussée - (du 2 au 14 novembre 2016)
  • CITEOS : mise en place des nouveaux réseaux électrique, téléphonique et éclairage publique, et intervention sur le domaine privé chez chacun des riverains pour les nouveaux branchements des particuliers. (14 novembre au 24 décembre 2016)

Respect des délais

Janvier 2017

Réception des nouvelles infrastructures sur la voirie par les entreprises ENEDIS (ex ERDF) et ORANGE. La vérification fait état de travaux non conformes pour ORANGE qui refuse le nouveau réseau téléphonique dans la rue, entraînant de nouveaux travaux sur les trottoirs avec des réouvertures ponctuelles dans le mois.
Pour tout ce qui touche à l’ouvrage électrique, la Ville fait les demandes de mise en conformité au concessionnaire ENEDIS mais c’est lui qui impose son agenda à la Ville qui doit le respecter. Le concessionnaire valide ainsi les plans d’installations (si tel coffret est placé à tel endroit, c’est parce que cela est exigé par ENEDIS). La Ville ne fait pas ce qu’elle veut.

Du 3 février à fin février 2017

L’entreprise CITEOS intervient de nouveau chez chacun des particuliers pour effectuer les basculements électriques et téléphoniques de l’ancien réseau vers le nouveau.

Depuis le 6 février 2017

Parallèlement et depuis la réception de ces réseaux, la Ville a pu engager la réhabilitation de la voirie par le bailleur mandaté, à savoir l’entreprise FAYOLLE. La fin des travaux est également annoncée pour début mars 2017. Elle comprend :

  • le pose de nouvelles bordures de trottoir ;
  • la mise en accessibilité des trottoirs ;
  • la valorisation des entrées charretières (garage) en enrobé rouge ;
  • la réhabilitation des branchements pluvials privés et gargouilles ;
  • l’enrobé des trottoirs et de la chaussée.

La Ville prend acte du mécontentement des riverains et s’excuse pour tous les désagréments, bien que les retards occasionnés ne soient pas de son fait, si l’on reprend l’historique de ces travaux. Elle met tout en œuvre pour les achever le plus rapidement possible et tenir les derniers délais annoncés.

Partager cette page