Vous êtes dans : Accueil > Cadre de vie > Labels > Agendas 21-22 > Le programme d'actions de développement durable

Le programme d'actions de développement durable

Au terme d’une longue phase de sensibilisation, puis de participation des citoyens, des services et des élus, la Ville de Saint-Brice-sous-Forêt, appuyée par le bureau d’études ETIK-PRESSE, a défini son Agenda 21 et son Agenda 22. Ce programme de développement durable est structuré en 9 grands axes, 40 objectifs-clefs, et 151 moyens d’actions. Il porte sur la période 2013-2020.

Nature, eau, biodiversité

Agir pour mieux préserver la nature et l’eau

Mieux connaître les richesses naturelles du territoire

1. Identifier les arbres et espèces remarquables du territoire.
2. Mettre en avant la richesse de la biodiversité du territoire en signalant les espèces remarquables à l’aide de panneaux pédagogiques.
3. Organiser un « parcours de la biodiversité » dans les parcs de Saint Brice.
4. Organiser une « Journée de la biodiversité » ou une « Journée du Patrimoine Vert » afin de sensibiliser les habitants à la richesse de leur territoire. Des stands et des visites organisées, par la ville, sur le territoire, permettraient de présenter concrètement les espèces locales.

Préserver et accroître la biodiversité

5. Installer des nichoirs dans les parcs publics pour favoriser la nidification d’oiseaux remarquables.
6. Installer des ruches sur les toits des bâtiments municipaux.
7. Sensibiliser les citoyens à l’intérêt de planter des haies panachées, au regard du maintien de la biodiversité sur le territoire.
8. En s’appuyant sur les compétences des services de la Ville, concevoir des fiches pratiques présentant les bonnes actions en matière de gestion des espaces verts.

Valoriser les cours d'eau et les sources

9. Réaliser un inventaire des sources et cours d’eau présents sur le territoire.
10. Lors des aménagements urbains, valoriser autant que possible, les rus du territoire.
11. Présenter de façon pédagogique les rus et les points d’eau en intégrant l’histoire du territoire.

Récupérer l'eau de pluie et mieux gérer les écoulements pluviaux

12. Favoriser la récupération des eaux de pluie dans les bâtiments municipaux.
13. Inciter les habitants à se doter d’équipements de récupération de l’eau de pluie.
14. Installer dans tous les nouveaux bâtiments publics des systèmes de récupération d’eau de pluie.
15. Mener une réflexion avec le service urbanisme sur la perméabilité du territoire.

Agir pour économiser l'eau potable

16. Organiser un événement de sensibilisation sur les bonnes pratiques en matière d’économie d’eau.
17. Informer les écoles et les services municipaux de l’évolution de leur consommation d’eau en les incitant à améliorer leurs pratiques.

Bâti, logement

Réduire les consommations d’énergie dans le bâti

Montrer l'exemple, en matière énergétique, par la qualité du bâti et des usages des bâtiments municipaux

18. Mettre en œuvre une signalétique ludique et pédagogique dans les bâtiments publics, afin de rappeler aux utilisateurs et aux agents les éco-gestes.
19. Élaborer des règles de bonne pratique à destination des associations de la commune, afin de les inciter à utiliser de façon plus durable les équipements municipaux.
20. Réaliser des diagnostics de performance énergétique de l’ensemble des bâtiments municipaux, et rénover les plus énergivores.
21. Construire tous les nouveaux bâtiments municipaux en basse consommation (BBC).
22. Inciter les écoles de la commune aux bonnes pratiques en élaborant et signant avec les élèves et les professeurs une charte des éco-gestes (y compris sur le gaspillage alimentaire), et les motiver par un système les associant aux résultats obtenus.

Valoriser les bonnes pratiques, en matière d'économies d'énergie

23. Faciliter les retours d'expérience entre les conseils syndicaux, afin de diffuser les bonnes pratiques énergétiques dans l'habitat collectif (notamment : renouvellement des lampes dans les parties communes, changement des équipements de chauffage, renouvellement de façade avec isolation extérieure, etc.)
24. Recenser – par le biais d’un appel à témoins dans le magazine municipal – les bonnes pratiques en matière de construction neuve et de rénovation sur le territoire. Mettre à disposition du public ces « Fiches de bonnes pratiques locales »

Accompagner les acteurs et les habitants, en matière de sobriété énergétique et de nouvelles énergies

25. Éditer de façon récurrente sur le site de la Ville des dossiers d’information sur les travaux et les éco-gestes pouvant permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à l’habitat. Mettre l’accent sur les dispositifs d’accompagnement et les aides existants pour accompagner propriétaires et locataires dans la réalisation des travaux.
26. Veiller à ce que le Programme Local d’urbanisme soit favorable – lors de sa révision – au développement des énergies renouvelables.

Lutter contre la précarité énergétique

27. Organiser une réunion de sensibilisation des bailleurs sociaux aux thématiques de précarité énergétique et d’économies d’énergies.
28. En partenariat avec le CCAS, développer des actions de sensibilisation aux éco-gestes pouvant contribuer à diminuer les factures énergétiques des familles les plus en difficultés.

Déplacements

Mieux circuler, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre

Rendre les transports en commun plus attractifs

29. Tenter, avec la Région, d'améliorer la connexion, entre les quartiers, par les transports en commun.
30. Tenter avec la Région d'adapter au mieux les correspondances entre les bus et les trains à la gare.
31. Tenter, avec la région, de mettre en place un système indiquant en temps réel, le temps d’attente avant le prochain passage du bus sur un panneau situé dans les abribus.
32. A l’image du site Internet de la RATP, proposer un outil pour Smartphones permettant d’identifier l’itinéraire le plus rapide en transports en commun, à vélo ou à pied pour se rendre d’un point A à un point B sur le territoire.

Encourager les déplacements piétons

33. A l’image de ce qui s’est fait à Paris, installer des panneaux qui indiquent le temps de parcours à pied vers les principaux lieux de vie de la commune.
34. Améliorer la circulation sur les trottoirs en veillant à ne pas encombrer inutilement ces derniers par les véhicules.

Inciter à la pratique du vélo

35. Élaborer des parcours incitant les circulations douces (rollers, piétons, vélos …) pour les déplacements en zones urbaines et sentiers
36. Installer des arceaux à vélos à proximité des grands équipements de la ville (écoles, centres administratifs, centres sportifs, etc.).
37. Créer des parkings à vélos, sécurisés, à proximité de la gare.
38. A terme, tenter d'ouvrir la « rando – rollers », qui va être organisée, aux cyclistes.
39. Organiser, en partenariat avec les écoles, une journée de sensibilisation à la prévention routière à destination des parents. Cette journée sera relayée par un dossier publié dans le magazine municipal.

Se déplacer en voiture autrement

40. Organiser régulièrement des essais des véhicules électriques de la Ville afin d’encourager les habitants à acquérir des véhicules moins polluants.
41. Dans le cadre de chantier de réfection de la voirie, installer des bornes de recharge pour les véhicules électriques.
42. Lors du renouvellement du parc automobile de la Ville, privilégier l’achat de véhicules « propres » (gaz, GPL, éthanol, électrique) et communiquer sur cette action afin de sensibiliser les habitants.
43. Utiliser le site Internet de la Ville pour faciliter le covoiturage entre les habitants.

Réduire les déplacements

44. Communiquer davantage sur les possibilités offertes par la dématérialisation de certains actes administratifs et sur ses avantages en matière de réduction des gaz à effet de serre.
45. Favoriser et promouvoir le télétravail

Enfance et jeunesse

Agir pour la petite enfance, la jeunesse et les familles

Améliorer les services d’accueil de la petite enfance

46. Faire une étude des besoins des familles en matière de gardes d’enfants
47. Numériser et mettre en ligne les services offerts par le Relais des Assistantes Maternelles (RAM), notamment les offres et les demandes de garde. Précision : cette offre complétera les services actuellement offerts par la Ville et ceux mis en place par la CAF via le site « monenfant.fr ».
48. Favoriser la rencontre de l’offre et de la demande de services de gardes d’enfants (baby-sitters, assistantes maternelles) notamment par la mise en place d’un site Internet interactif.
49. Développer un programme de sensibilisation des assistantes maternelles et des autres professionnels de l’enfance à une approche développement durable de leurs services - si possible avec l’aide du Conseil Général.
50. Augmenter l’offre collective pour rééquilibrer les solutions d’accueil (crèches / assistantes maternelles).

Valoriser la Protection maternelle infantile (PMI)

51. Communiquer sur le fonctionnement de la PMI et son ouverture à tout le monde ; s’adresser prioritairement aux futurs parents.
52. Communiquer sur l’existence de la PMI dans le guide des bonnes pratiques de la ville.

Créer des espaces d’expression et de loisirs pour les jeunes

53. Réfléchir à la création d’un (ou plusieurs) lieu(x) de détente et loisirs pour les jeunes
54. Donner l’opportunité aux jeunes de poursuivre leur engagement après avoir participé au conseil municipal des enfants (développer un conseil municipal pour les collégiens, créer des conseils de quartiers pour les jeunes…).
55. Continuer d'ajuster l'offre du RIJ aux besoins du public.

Favoriser les circulations douces et accroître la sécurité, pour les déplacements à destination des écoles

56. Désengorger l’abord des écoles aux heures d’entrée et de sortie des classes
57. Effectuer des travaux de voirie pour sécuriser la circulation des piétons et des cyclistes, sur les trajets des écoles et du collège.
58. Créer une signalétique balisant et annonçant la durée des trajets en voiture, à pied et en vélo, afin de sensibiliser aux circulations douces.
59. Initier des plans de déplacement en milieu scolaire et périscolaire, favorisant l’organisation de covoiturage, de pédibus et/ou de vélibus, etc.
60. Engager une réflexion sur l’installation de zones libres à proximité des écoles afin de sécuriser les parcours piétonniers.
61. Améliorer l’accessibilité du collège en travaillant avec les enfants de l’établissement à l’identification des solutions.

Culture et sports

Favoriser l’accès de tous à la culture et aux sports

Rendre la culture plus accessible et plus présente sur la Ville

62. Faciliter l’émergence d’un lieu permettant d’accueillir un artiste en résidence (de façon permanente ou plus ponctuelle).
63. Mieux formaliser et mieux communiquer sur le dispositif, porté par le CCAS en partenariat avec l’intercommunalité, de distribution des places de théâtre invendues.
64. Développer sur le territoire des lieux d’échanges de livres.

Renforcer la transversalité et les bonnes pratiques des acteurs associatifs

65. Favoriser le travail des associations en les mettant en réseau, notamment lors de la création de la Maison des associations.
66. Introduire la dimension du développement durable dans les critères d’attribution des subventions accordées par la Ville aux associations.

Développer l'offre sportive, à destination des jeunes

67. Favoriser l’organisation de jeux de plein air (paint-ball, laser, etc.) sur le territoire, afin que les jeunes s’approprient leur ville.
68. Travailler en partenariat avec les associations sportives et culturelles pour enrichir l’offre proposée lors des stages d’été organisés pour les enfants de 6 à 12 ans. Remarque : les activités sportives ou culturelles sont organisées à cette occasion dans les écoles de la Ville ; ce qui permet aux parents et aux enfants de découvrir de nouveaux lieux et de nouvelles personnes.

Favoriser les échanges entre quartiers, et le lien social

69. Identifier, avec les habitants, les spécificités de chaque quartier et les présenter dans le magazine municipal afin d’inciter les habitants à découvrir leur territoire.
70. Créer des évènements inter-quartiers en proposant aux conseillers de quartier, qui se réunissent régulièrement, d’organiser des animations permettant aux personnes extérieures au quartier de le découvrir.
71. Favoriser l’émergence des « Réseaux d’échanges et de savoirs » sur la commune.

Séniors

Mieux intégrer les seniors dans la vie de la cité

Favoriser les échanges entre seniors et entre les générations

72. Privilégier les échanges entre personnes âgées et les enfants en organisant des activités pour les seniors dans les locaux de la ludothèque.
73. Développer les rencontres entre les enfants et les séniors en travaillant avec le centre de loisirs afin d’organiser des activités pour les enfants au sein de la Résidence des Personnes Agées.
74. Organiser des évènements festifs intergénérationnels, comme un loto.
75. Consacrer un des ateliers lecture, organisés par la bibliothèque, à des échanges intergénérationnels en sélectionnant une oeuvre adaptée.
76. Faciliter l’accès de la ludothèque à tous les utilisateurs, et notamment les personnes âgées, en travaillant sur des tarifs communs avec la bibliothèque. Précisions : la carte de bibliothèque doit donner également accès à la ludothèque.
77. Dans le cadre des actions d’aide à la parentalité, intégrer la dimension de la « grand-parentalité » afin de faciliter les échanges entre les générations.
78. Dans le cadre de la réforme en cours de l’Ecole primaire, intégrer les actions intergénérationnelles comme une activité possible pour les enfants.

Créer un lieu de vie intergénérationnel

79. Organiser dans la RPA (Résidence pour Personnes Agées) un ou plusieurs repas en commun pour les seniors et les enfants de l’école adjacente.
80. Faire, petit à petit, du réfectoire de la RPA un lieu de vie intergénérationnel. Précision : cette action doit se faire en collaboration avec les gestionnaires de la RPA.
81. Communiquer davantage sur l’existence d’un restaurant ouvert au public dans les locaux de la RPA.

Valoriser les connaissances et l'expérience des seniors

82. Valoriser l’expérience des seniors en développant des ateliers « racontant » la mémoire des anciens.
83. Organiser une exposition ou un concours de photos ayant pour thématique les seniors de Saint-Brice.
84. Profiter de la refonte du site Internet de la Ville pour développer un outil web facilitant la mise en place de services d’échanges de savoirs ou de compétences (jardinage, couture, cuisine, …) entre les habitants.

Lutter contre l'isolement des personnes âgées

85. Adapter l’offre culturelle et de loisirs aux besoins des personnes du 4e âge, tant en matière de goûts que d’horaires.
86. Mieux identifier les personnes isolées en réunissant l’ensemble des associations travaillant avec les personnes âgées et les aidants.
87. Favoriser les contacts entre les personnes âgées isolées, qui habitent à proximité, en proposant de les faire se rencontrer.

Insertion et solidarités

Lutter contre les situations de détresse, agir pour l’emploi

Améliorer l’accès aux droits et aux aides des personnes en difficulté

88. Mieux communiquer sur les dispositifs d’aides alimentaires présents sur le territoire.
89. Renforcer la transversalité entre les services pour mieux coordonner les réponses proposées aux familles en difficultés.
90. Agir pour la santé de tous, en se rapprochant des réseaux de ville, comme le réseau « Ville-Santé ».
91. Engager une réflexion sur l’ouverture d’une épicerie sociale sur le territoire.

Favoriser l’insertion des personnes éloignées du marché du travail

92. Développer l’utilisation des clauses d’insertion dans les marchés publics.
93. Agir pour fédérer les différents acteurs de l'emploi du territoire autour d’objectifs communs.
94. Inscrire la Ville dans le dispositif des emplois d’avenir.

Faciliter le retour à l’emploi de tous et surtout des séniors de plus de 50 ans

95. Intégrer sur le site Internet de la Ville une rubrique « emploi et formations » permettant d’afficher des informations sur l’emploi local et notamment les offres d’emploi des entreprises implantées sur le territoire ou à proximité.
96. Mieux connaître le profil professionnel des seniors au chômage.
97. Faciliter les démarches de « bilan de compétence » des Saint-Briciens en proposant notamment des liens et des formations sur le site Internet de la Ville.
98. A l’aide du CCAS et de Pôle Emploi, identifier les compétences professionnelles présentes sur le territoire et celles qui pourraient être utiles au territoire.
99. Organiser un Forum de l’Emploi avec l’aide des associations actives sur ce thème.

Consommation, économie

Opter pour un développement et une consommation responsable

Maintenir le commerce local

100 – 101. Doter la commune d'outils permettant de pouvoir agir pour préserver le commerce de proximité.
102. Pour renforcer le dynamisme économique du centre-ville, favoriser l’installation et le développement de services générateurs de flux de personnes, comme les activités médicales.

Préserver une agriculture de proximité, favoriser les circuits courts

103. Poursuivre et mieux communiquer sur le travail réalisé avec la SAFER pour préserver les espaces agricoles du territoire.
104. Engager une réflexion sur les circuits courts pour alimenter la cantine scolaire et ainsi offrir des débouchés aux agriculteurs locaux.
105. Profiter de la démarche Agenda 21 pour mobiliser de nouveau les arboriculteurs sur la thématique des circuits courts et les débouchés potentiels à Saint-Brice (marchés, cantine scolaire, etc.).
106. Lors de la « Semaine du goût », organiser une exposition au Centre Culturel sur les richesses agricoles locales, en présence d’un arboriculteur, qui présenterait les différentes variétés de fruits cultivés à Saint-Brice.

Opter pour une consommation responsable

107. Proposer du café équitable et/ou bio dans les machines de la ville et lors des fêtes et cérémonies.
108. Privilégier, pour les jus de fruits proposés par la ville, ceux issus de circuits courts.
109. Engager une réflexion sur le devenir des nourritures non consommées dans les cantines scolaires.

Sensibiliser les habitants à la réduction du gaspillage et des déchets

110. Valoriser et communiquer sur les actions conduites par le Sigidurs auprès des Saint-Briciens, dans le cadre de campagnes de réduction des quantités de déchets produites
111. Travailler avec le personnel de la restauration scolaire pour limiter le gaspillage alimentaire : estimation du nombre de repas, quantité préparée par personne, etc.
112. Encourager et promouvoir les opérations de vide-greniers afin de donner une seconde vie aux objets.

Améliorer la propreté urbaine et la collecte des encombrants

113. Modifier le mobilier urbain en remplaçant les corbeilles de rue par des corbeilles permettant le tri sélectif
114. Instaurer un système de verbalisation afin de renforcer la lutte contre les dépôts sauvages
115. Étudier la possibilité de mettre en place un système de collecte des encombrants « à la demande ». Remarque : la Ville pourrait s’inspirer du dispositif mis en place à Paris sur ce thème.

HANDICAP - AGENDA 22

Rendre la vie et la ville plus accessibles aux personnes porteuses d’un handicap

Faciliter les parcours des enfants handicapés

116. Travailler avec la Région et le Département, afin de pouvoir présenter au plus tôt aux parents une vision cohérente du parcours scolaire de leurs enfants et ainsi les aider dans le choix de structures d’accueil adéquates.
117. Améliorer l’information sur les offres de garde destinées aux enfants en situation de handicap.
118. Embaucher du personnel formé pour permettre aux enfants handicapés de profiter pleinement des centres de loisir.
119. Organiser des spectacles en langue des signes dans les écoles ou lors de la Semaine du Handicap.
120. Enrichir l’offre de jeux à la ludothèque, en proposant notamment des « jeux sensoriels ».

Agir pour les déplacements des personnes porteuses d'un handicap

121. Identifier les itinéraires accessibles dans la Ville et les présenter sur le site Internet municipal.
122. Pour lutter contre l’isolement des personnes en situation de handicap, communiquer sur les possibilités de loisirs, sorties culturelles ou pratiques sportives adaptées. Précision : ces informations pourront être fournies lors du Forum des Associations. D’autre part, les membres de l’atelier soulignent qu’une séance d’initiation au tir à l’arc est prévue lors de la Semaine du Handicap.
123. Intégrer, dans le Guide Pratique de la Ville, les infrastructures accessibles aux personnes handicapées sur Saint-Brice et sur le département - ainsi que toutes autres informations utiles (organismes, associations, services d’aides, soins médicaux accessibles).
124. Communiquer sur l'ensemble des offres de transports des personnes à mobilité réduite.
125. Lors du renouvellement de la navette de la ville, utilisée par les personnes âgées, prévoir qu’elle puisse être utilisée par les personnes handicapées.
126. Améliorer la signalétique, la signalisation et la localisation des emplacements de parking, réservés aux personnes à mobilité réduite.
127. Revoir la localisation des emplacements de parking réservés, pour les rapprocher des lieux d’attractivité ou de services (voir également proposition 88).
128. Soumettre le nouveau mobilier urbain à la commission d’accessibilité pour vérifier son caractère « accessible ».
129. Relancer la CCOPF sur le suivi de l’aménagement des feux rouges pour les personnes malvoyantes.

Faciliter l’accès à l’emploi

130. Augmenter le nombre de personnes handicapées employées par la ville afin d’atteindre la proportion légale de 6 %.
131. Apporter une aide à la recherche d’emplois des personnes handicapées en organisant des séances de « job dating » avec des entreprises présentes sur le territoire.
132. Organiser un Forum d’orientation professionnelle à destination des personnes handicapées.
133. Se rapprocher des associations spécialisées pour favoriser l’implantation d’un établissement et services d’aides par le travail (ESAT) sur la commune.
134. Soutenir l’installation de cet ESAT en renforçant le volume des achats municipaux.

Permettre aux personnes porteuses d'un handicap d'accéder au sport, aux loisirs et à la culture

135. Mettre à disposition dans les lieux publics (bibliothèque, CCAS, Mairie, etc.) de la documentation sur les offres touristiques proposées par les agences de voyage spécialisées.
136. Faire un état des lieux des équipements sportifs adaptés aux personnes handicapées sur le territoire.
137. Créer un parcours sensoriel présentant, par exemple, la biodiversité sur territoire.
138. Etudier la possibilité de proposer des ouvrages adaptés à la bibliothèque, comme les livres-audio.
139. Travailler avec les responsables du théâtre pour améliorer l’emplacement des places réservées aux personnes handicapées.
140. Pour faciliter l’accession à la culture des personnes malentendantes, équiper les lieux culturels (salles de spectacles, espaces sonorisés, etc.) de boucles magnétiques, lorsque cela est possible.
141. Sensibiliser et identifier les associations sportives pouvant accueillir des personnes handicapées et les présenter dans le guide municipal.

Sensibiliser les Saint-Briciens aux enjeux de l’accessibilité et du handicap

142. Proposer régulièrement aux habitants de Saint-Brice de se mettre à la place des personnes à mobilité réduite, en organisant des parcours pédagogiques en fauteuil.
143. Sensibiliser concrètement les Saint-Briciens aux difficultés des déplacements des personnes handicapées dans la ville (véhicules ou deux-roues stationnés sur les trottoirs, poubelles ou containers obstruant le passage) en organisant une campagne de communication à l’aide d’autocollants apposés sur les objets gênants.
144. Relayer cette campagne de communication « terrain » par une information / sensibilisation dans le bulletin municipal.
145. Prévoir, de façon récurrente, un encart dans le bulletin municipal consacré à la mise en valeur d’une expérience d’un Saint-Bricien sur le thème de l’accessibilité ou du handicap.
146. Organiser des séances d’apéritifs festifs « à l’aveugle », afin de sensibiliser les habitants à la dimension des handicaps sensoriels.
147. Proposer aux centres de loisirs, et aux enseignants en général, des outils pédagogiques et des retours d’expériences, permettant d’expliquer le handicap aux enfants.

Faciliter l'accès aux services municipaux, et travailler avec les personnes concernées

148. Créer une « boîte à suggestions » sur tous les lieux d’accueil qui permettrait aux Saint-Briciens d’exprimer leurs remarques ou améliorations en matière de handicap.
149. Mentionner dans le bulletin municipal le nom d’une personne identifiée par la Ville comme personne-ressource en matière de handicap.
150. Prévoir une formation à la langue des signes pour les personnes en charge de l’accueil afin d’aider les malentendants dans leur démarche.
151. Mieux associer les personnes handicapées aux initiatives ou projets d’amélioration des aménagements urbains.

Partager cette page