Vous êtes dans : Accueil > Cadre de vie > Parcs et territoires > Gestion des espaces verts

Gestion des espaces verts

Politique de fleurissement, respect de l’environnement, qualité de l’espace public, animations… Jour après jour, l’équipe des Espaces Verts œuvre à l’amélioration du cadre de vie et à l’embellissement de la ville.

Gestion différenciée des sites 

La stratégie consiste à analyser les différents espaces en fonction de leurs besoins et des demandes pour un rendu plus qualitatif. Le service des Espaces Verts  met en place une gestion différenciée selon l’intérêt du site, sa situation géographique (centre-ville ou périphérie) et son utilisation (loisir sportif, promenade, passage). Ainsi, un espace de loisir sportif et un espace ornemental ne nécessitent pas le même soin et ne sont pas traités de la même manière qu’un espace où la circulation se fait rare. 

Le service des Espaces Verts sélectionne des endroits clés tels que les entrées de ville, l’axe du centre-ville, les façades de monuments importants ou encore les ronds-points très fréquentés pour réaliser les zones de fleurissement. Selon la saison, vous pouvez retrouver dans les massifs : pensées, giroflées, primevères, tulipes ou encore dahlia, bégonia, dans le but d’attirer le regard et de mettre en valeur la ville.

Sur des sites moins stratégiques, l’équipe privilégiera plutôt une végétation ou un fleurissement plus pérenne tels que les poacées, rosiers, arbustes, vivaces afin de limiter l’entretien, les coûts et d’être plus respectueux de l’environnement.

Sur le site de la Chapelle Saint-Nicolas, constituant une entrée de ville, nous avons réalisé récemment sur 300 m² une prairie fleurie. En plus d’être esthétique, elle est mellifère et permet de recréer tout un écosystème.

Tendre vers plus de qualité

Afin de limiter le changement de plantes pour le fleurissement, il a été décidé de mettre en place sur des sites biannuels quelques plantes durables pouvant s’établir deux à trois ans afin d’avoir toujours de la verdure et de la hauteur tout au long de l’année. En majorité, ce choix s’est porté sur des poacées afin d’apporter de la structure et de la légèreté à l’ensemble.

Depuis plusieurs années, nous œuvrons afin de diminuer la quantité de fleurissement pour tendre vers plus de qualité, les emplacements du fleurissement ont été redéfinis et revus à la baisse. Le nombre de suspensions et de jardinières a été modifié pour passer de 128 unités en 2013 à 13 en 2017. Les aménagements hors sol ont été considérablement diminués. La Ville est passée d’un fleurissement de 20 000 à 12 000 plantes en 2017.

Le choix des végétaux

Le choix des arbres, arbustes, vivaces et poacées se fait afin d’apporter une harmonie de couleurs variées tout au long de l’année, en choisissant le plus possible des plantes en forme libre dont l’entretien sera minime. La sélection se fait selon les qualités remarquables des plantes par la couleur, l’écorce, le feuillage, la hampe florale mais également leurs parfums. Dans un souci de modernisation et grâce aux conseils des professionnels avec qui nous travaillons, la préférence se porte également sur des végétaux recherchés ou en vogue actuellement.

Gestion environnemental des espaces verts

Zéro phyto, zéro déchets

Depuis 2011, dans le cadre de sa politique de développement durable, la Commune s’est engagée dans la démarche du zéro phyto. De même, elle a adopté le recyclage des déchets végétaux, ceux-ci sont broyés sur place puis réinjectés dans les massifs. Ils servent de paillage et permettent ainsi l’enrichissement du sol en tant que compost. Le désherbage se fait principalement manuellement ou à l’aide d’un brûleur selon les endroits et la tonte est, quant à elle, réalisée en mulching.

Eau

Afin de préserver également les ressources en eau, le choix a été fait de mettre en place un arrosage automatique sur bon nombre de sites (trois en 2011, neuf en 2017). Sur le parc Marie-Dominique Pfarr, l’eau provient d’un puits. Un projet pour réaliser la même opération sur le parking Paul Eluard est en cours actuellement.
La mise en place d’un paillage sur les massifs permet également de réduire la fréquence des arrosages. Le choix de plantes a également été revu afin de sélectionner des plantes moins gourmandes en eau. Pour le reste, l’arrosage devant être effectué manuellement, le service technique a réalisé un puit avec forage de 50 mètres permettant la captation des eaux de sources.
Dans plusieurs écoles, des récupérateurs d’eau ont été installés : un de 5000 litres, un autre de 4000 litres et un autre de 200 litres.

Géothermie

La Ville a réalisé deux toitures végétalisées : à la maison des associations et au centre multi accueil. Cette année, il en sera réalisé une sur la micro-crèche. Une géothermie horizontale de 1000 m de long a été réalisée sur le centre multi accueil et six puits de géothermie pour la maison des associations. Les bâtiments produisent également de l’eau chaude grâce à des panneaux solaires.

Éclairage public

La Commune s’oriente désormais sur du led. Dans les deux plus grands parcs, la mise en place d’interrupteur crépusculaire avec détection de présence a permis d’offrir une gestion plus intelligente des ressources, d’être plus respectueux de l’environnement et d’avoir une surveillance facilitée.

Qualité du cadre de vie et de l’espace public

Préserver et améliorer la qualité du cadre de vie des Saint-Briciens est l’un des principaux objectifs de la municipalité. C’est dans cette optique que l’attention est portée sur l’entretien général du patrimoine, qualité de la voirie et des circulations, la règlementation, la publicité et les enseignes, la rénovation des façades. Comme en atteste le nouveau bâtiment de la police municipale ou la restauration de l’église en centre-ville, l’enfouissement des réseaux, l’intégration et l’uniformité du mobilier urbain notamment les panneaux publicitaires dont les couleurs (abribus et panneaux) sont en accord avec l’image de la ville et également du site internet.

La Ville s’est également impliquée dans son plus grand parc d’un parcours de santé avec du matériel de fitness qui borde les allées du parc pour le plus grand plaisir des riverains.

Les animations

Les jardins familiaux

Les jardins familiaux situés à l’ouest de la commune, appartenant à la mairie, sont gérés par l’association Vaillante omnisports de Saint-Brice (VOSB). Ils constituent un lieu important au sein d’une commune. Ils sont vecteurs de liens sociaux et permettent aux particuliers comme aux professionnels d’échanger entre eux, des idées, des recettes ou des services… La demande est importante puisque toutes les parcelles sont occupées et une liste d’attente a même été mise en place.
La Commune est en train de réaliser des achats de parcelles afin de pouvoir agrandir les jardins familiaux.

Le service Scolaire

Les écoles et accueils de loisirs proposaient, dans le cadre des Temps d’activités périscolaires, des ateliers de jardinage pour les enfants en maternelle et en primaire. C’est ainsi que l’on peut retrouver dans les cours d’écoles des mini potagers, des hôtels à insectes ou autres niches écologiques, d’autres sont prévus dans les années à venir notamment dans les parcs. Le service Espaces Verts a installé dans les écoles des bacs et jardinières avec diverses catégories de plantes : bulbes, annuelles, bisannuelles et vivaces. Durant l’implantation du mobilier et des végétaux, le service explique aux enfants l’utilité de ces plantes et quelques astuces jardinages. Les enfants ont désormais la possibilité de voir évoluer pommes, poires, figuier, mirabellier…

Le service Culturel

Afin de rendre plus vivantes certaines expositions organisées par le service Culturel, le service des Espaces Verts est mis à contribution pour la sélection et le prêt de végétaux. Le temps d’une exposition, on peut retrouver palmier, bambou ou autres plantes tropicales pour faire vivre une thématique, comme ce fut le cas au printemps 2017 pour la rencontre en terre polynésienne.

Depuis avril 2017, la bibliothèque propose également un espace dédié aux amateurs de jardinage, appelé la grainothèque, afin de permettre aux particuliers d’échanger graines et autres semences (légumes, fleurs, fruits, variétés anciennes et traditionnelles…).

Le service Communication

Le service Communication joue un rôle majeur puisqu’il sensibilise les habitants en publiant régulièrement dans ses supports des articles divers et variés sur l’entretien des espaces verts, la collecte de déchets, l’utilisation d’un composteur, etc. Voir les publications de la ville

Partager cette page