Vous êtes dans : Accueil > Cadre de vie > Parcs et territoires > Respectons la forêt > Cueillir avec modération

Cueillir avec modération

Muguet © Fotolia | fotoknips

Si la cueillette est tolérée en forêt domaniale (l’utilisation commerciale est interdite), il est indispensable de modérer ses actes de cueillette afin de préserver ses bienfaits.

Que les forêts soient publiques ou privées, les produits de la forêt appartiennent à leurs propriétaires. Dans les forêts domaniales, gérées par l’Office national des forêts, les cueillettes à caractère familial, en petites quantités, sont tolérées sauf pour les espèces protégées bénéficiant d’un statut de protection qu’il est interdit de toucher.
 
Prenez connaissance de ces espèces protégées (400 au total) grâce à l’arrêté du 11 mars 1991 relatif aux espèces végétales protégées en région Île-de-France, qu’il est interdit de toucher.
 
Quant au bois, même mort et à terre, son ramassage est strictement réglementé.

Que peut-on trouver au printemps en forêt ?

Quelques champignons des bois !

Certains champignons aiment les printemps pluvieux, ainsi on peut trouver sous les frênes et les ormes la morille comestible qu’il convient de manger cuite (crue, elle est toxique), le mousseron de la Saint Georges.
Il est impératif de bien connaître les champignons avant de les cueillir car ils peuvent être toxiques.

Des jolies fleurs des sous-bois

 Au mois de mars, on trouve les perce-neige, en avril les jonquilles jaune vif, en mai l’odorant muguet et la violette, la primevère, l’anémone, etc.
 Les fleurs des bois vivent au pied des grands arbres de la forêt.
 Mais attention, certaines plantes courantes (jonquilles, muguet), sont trop cueillies, leur ramassage est donc réglementé.
 Attention, fleurs toxiques ! Ne les portez pas à votre bouche.

Que peut-on trouver un peu plus tard en forêt ?

Les fruits des bois

Baies rouges et bleues (mûres, fraises des bois, framboises, merises, airelles rouges ou sureau rouge), elles sont très convoitées par les promeneurs mais aussi par les oiseaux, mulots et muscardins.
Attention, certaines baies sont toxiques pour l’homme (baies de la belladone, if, chèvrefeuille des bois, fruit du muguet).
Pommes, poires sauvages, etc. les fruits sont mûrs à l’automne ; crus, ils sont âpres mais cuits, ils font de très bonnes gelées et des  pâtes de fruits.
Attention, ne jamais manger des fruits à terre, ils peuvent avoir été souillés par l’urine des animaux et transmettre des germes dangereux pour l’homme.

Les fruits secs

Noisettes, châtaignes et même pour les connaisseurs les faînes du hêtre, sont très appréciées.

Partager cette page