Vous êtes dans : Accueil > Cadre de vie > Prévention et tranquillité publique > Opération tranquillité vacances > Les signes des cambrioleurs

Les signes des cambrioleurs

Depuis plusieurs années déjà, on sait que le cambrioleur agissant en bande organisée utilise ses propres symboles de cambriolage. Les identifier, c’est parfois pouvoir anticiper une épreuve traumatisante pour toute la famille.

Attention aux repérages des cambrioleurs !

Symboles, signes, dessins : les connaître pour anticiper

La représentation d’un symbole ou d’un dessin à proximité de votre habitation (à la craie, au feutre, ou gravé sur votre boite aux lettres, voire sur le trottoir) n’est jamais anodin car il précède souvent une vague de vol (voiture ou jantes) ou cambriolage dans le quartier (le repérage).
En effet ces signes servent dans la plupart des cas à donner des informations sur l’activité ou la fréquentation d’une habitation.
Dans le but de préparer leurs futurs larcins, les cambrioleurs s’organisent pour établir une sorte d’analyse de la vie d’un quartier ou de votre propriété. Ils s’arrangent pour cibler les heures les plus adéquates pour venir cambrioler votre maison, la procédure est simple.

Quels stratagèmes pour se renseigner sur vos habitudes ?

Il suffit de cibler un quartier et de se livrer à tout un tas de stratagèmes pour collecter les informations comme par exemple :

  • Distribuer des publicités et des prospectus, si le courrier n’est pas relevé durant plusieurs jours c’est que le propriétaire est absent, en congés ou que la maison est inoccupée (squat).
  • Réaliser un sondage en porte à porte (penser à téléphoner en mairie pour vérifier l’information).
  • Se faire passer pour un organisme ou une société (agent immobilier, EDF…) (pensez à demander une carte professionnelle).
  • Obtenir les numéros de téléphones via un annuaire téléphonique, puis une fois devant la maison de s’assurer que les habitants répondent ou pas.
  • Une simple observation depuis le trottoir permet de connaitre les heures de départ des occupants : départ/retour du travail, emmener/aller chercher les enfants a l’école ou tout simplement partir faire son marché dominical.
  • La nuit (ou les mois d’hiver, les journées sont plus courtes), permet de déterminer la présence des occupants en regardant la présence ou non de lumière (idem pour les jours de fêtes familiales comme Noël, jour de l’an).

Toutes ces informations ainsi relevées, permettent d’établir une cartographie d’activité précise d’un quartier et ainsi de minimiser les risques de se faire repérer pour les cambrioleurs.

Le cambrioleur est bavard, les symboles de cambriolage sont nombreux traduisant une information précise : ainsi il existe plus de trente signes codés.
Ce langage auquel recours les malfaiteurs n’est pas neuf, depuis le début du siècle dernier l’on retrouve des récits et écrits sur le symbole de cambriolage. Certes il a évolué mais la méthode et l’objectif est le même, renseigner le plus possible pour permettre d’agir de manière rapide et efficace.

Le problème est que l’occupant d’une maison ne se rend pas toujours compte de la présence d’un symbole de cambriolage, soit parce que celui-ci est présent sur une zone de vue indirecte, soit  parce que des graffitis, qui sont aussi présents, absorbent le signe de cambriolage présent sur la façade d’un logement ou de commerce.

Soyez vigilent et si en rentrant chez vous, vous constatez un signe, une inscription quelconque sur votre façade ou trottoir ; il s’agit peut-être d’un symbole de cambriolage.
Prévenez les forces de l’ordre, demandez un constat et effacer-le directement !

Police municipale

97 rue de Paris
Tél. : 01 34 29 42 17
Patrouille : 06 30 10 02 30
Fax : 01 39 94 48 52
 

Partager cette page