Vous êtes dans : Accueil > Ville > Histoire de Saint-Brice > Personnalités > Ils ont habité ou séjourné à Saint-Brice > Pierre-Élisabeth Bazin, chirurgien - Docteur en médecine

Pierre-Élisabeth Bazin, chirurgien - Docteur en médecine

(GRANDHAM, Ardennes 1767 - SAINT-BRICE 1840)

Pierre-Élisabeth Bazin est le fils de Nicolas Bazin et de Nicole Pérot. Son nom apparaît pour la première fois à Saint-Brice, en 1781, sur les registres paroissiaux où il signe comme témoin sur l’acte de décès d’un enfant, le 1er janvier.

Chirurgien interne au Grand Hospice des Humanités à Paris, il épouse le 21 mai 1796 Anne Rose Gault, de Groslay, fille de Jean Ambroise Gault,officier de santé.
Des 9 enfants qui naîtront de leur union, dont plusieurs moururent en bas âge, nous ne retiendrons que 3 fils qui auront une brillante carrière :

  • Ambroise Pierre Louis, appelé Antoine
  • Antoine Pierre Ernest, connu sous le nom d’Ernest
  • Pierre Alphonse.

En janvier 1801, le Préfet le nomme membre du Conseil municipal.
Le 24 octobre 1801, en tant qu’officier de santé, le Conseil municipal le désigne « pour visiter ceux qui prétendraient avoir des infirmités » avant la désignation des futurs conscrits.
En avance sur son époque, le docteur Pierre-Élisabeth Bazin croyait à l’influence de l’eau sur la santé publique.
En 1803, il dédie à Jean-Baptiste Asselin, Docteur en médecine à la Faculté de Paris, et médecin de l’Hôtel Dieu, la thèse qu’il soutient à l’École de Médecine. Traitant des fièvres épidémiques qu’il a soignées en tant que médecin cantonal, il y décrit les cas les plus graves abordés à Saint-Brice, Groslay et Domont. Les fièvres citées seraient actuellement appelées typhoïde ou para-typhoïde.

En 1822, il publie dans la Gazette Médicale de Paris une note sur « l’épidémie de suette militaire qui règne à Sarcelles ». 

Texte rédigé par l’association Les Amis du vieux Saint-Brice

Partager cette page