Le jury du label Villes et Villages Fleuris a visité la commune

Publié le 08 juillet 2021 - Mis à jour le 09 juillet 2021

Le jury régional du label Villes et villages fleuris était de passage mercredi 7 juillet pour examiner les espaces verts et le cadre de vie de la ville. Une visite très attendue par la Municipalité et les agents des services espaces verts/propreté/voirie qui ont redoublé d’efforts.

Aux différentes entrées de la ville, le panneau du label Villes et villages fleuris est décoré d’une petite fleur rouge. Elle n’attend qu’une chose : y rester voire être rejointe par une petite nouvelle. Le grand oral s’est déroulé le mercredi 7 juillet, à l’occasion de la visite du jury régional.

En raison de la crise sanitaire, la Municipalité avait préféré reporter cette visite initialement prévue l’année dernière. Le maire Nicolas Leleux et Thierry Fellous, adjoint au maire en charge des Services techniques, de l'Urbanisme et de l'Embellissement, et le responsable des espaces verts Philippe Thirel ont parcouru la ville pour leur montrer les dernières réalisations et actions mises en place pour contribuer à rendre la ville plus verte, plus respectueuse de l’environnement et plus durable.

Le budget de fonctionnement du service espaces verts a été augmenté de plus de 40 % et nous avons programmé 325 000 € d’investissements »

Citation de Thierry Fellous

Une nouvelle stratégie d’aménagement paysager et de fleurissement a été mise en place depuis l’arrivée du nouveau responsable des espaces verts en décembre dernier, Philippe Thirel. Ce dernier explique : « Nous avons augmenté les zones de fauche tardive et de prairie fleurie afin de limiter nos coûts d’entretien mais pas seulement. La fauche tardive consiste à réaliser une seule fauche annuelle, en fin d’été. Cette technique respecte le cycle de la nature. Quant à la praire fleurie, elle favorise la biodiversité et apporte une grande diversité de fleurs. » Des panneaux pédagogiques ont été récemment installés sur ces zones pour sensibiliser le public.

12 500 plantes et plus de 2 000 vivaces

Au total, ils sont 5 jardiniers, tout au long de l’année, à entretenir 12 500 plantes annuelles et bisannuelles et 2 000 vivaces, réparties sur plus de 650 m² de massifs. Ils sont aidés par un prestataire pour l’entretien des 18,5 hectares d’espaces verts (dont 6,2 hectares de parcs). « Notre volonté est d’augmenter la surface de fleurissement » développe Thierry Fellous.Le responsable des espaces verts rajoute : Nous avons augmenté le nombre de vivaces dans les espaces floraux. Elles ont besoin de moins d’eau et nous avons aussi mis en place du paillage. » Cette technique (NDLR : voir le tuto vidéo sur l’intérêt du paillage) permet de garder l’humidité à la racine des plantes pour réaliser des économies d’eau.

Journées de nettoyage, ruches, panneaux photovoltaïques…

La visite du jury a été l’occasion de montrer les nouveaux aménagements paysagers bien évidemment. Mais c’était aussi le moment d’évoquer l’installation des ruches sur le toit végétal de la future mairie, d’expliquer les projets lauréats au budget participatif écologique et solidaire (panneaux photovoltaïques sur le groupe scolaire de la Plante aux Flamands, corbeilles ludiques, abri-vélos aux abords de la gare…), de présenter les fresques murales (rue de Marainval) ou encore de développer les actions de sensibilisation auprès des habitants (journée de nettoyage, tutos vidéo, ateliers de jardinage et d’art floral…) depuis la dernière visite en 2017.

Toutes ces actions et réalisations contribueront avant tout à rendre la ville plus agréable et, qui sait, à décrocher une deuxième fleur. Le président du jury a conclu la visite en s’adressant au maire par ces encouragements : « Votre ville a un beau potentiel. Continuez ! »

En attendant les résultats qui tomberont à l’automne, les agents des services espaces verts/propreté/voirie ne relâchent pas leurs efforts, chaque jour, pour préserver et améliorer notre cadre de vie.

Un label exigeant

Depuis sa création il y a 60 ans, le label Villes et villages fleuris a beaucoup évolué. Le patrimoine végétal et le fleurissement sont naturellement évalués par les membres du jury : la diversité botanique, la pertinence des plantations, la qualité d’entretien… Néanmoins, la qualité de l’espace public (l’effacement des réseaux, la mise en valeur du patrimoine bâti, la propreté…), la gestion environnementale (la valorisation des déchets verts, la protection des sols, les méthodes alternatives d’entretien…) et l’animation (l’information, la concertation et les actions pédagogiques… auprès des habitants mais aussi des touristes) comptent tout autant comme critères pour décrocher le fameux sésame.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Pour aller plus loin