Théâtre Silvia Monfort

Publié le 02 juin 2020

Voici pourquoi le nom de Silvia Montfort a été choisi pour le théâtre.

En « trois mots » : grande résistante - grande comédienne qui a milité pour le théâtre populaire (au sens noble du terme) et qui s’est passionnée et engagée pour la décentralisation culturelle.

Simone Marguerite Favre-Bertin naquit à Paris en 1923 et mourut en 1991.

Bachelière à 14 ans et demi, elle s’engagea dans la résistance à 16 ans aux côtés de Maurice Clavel qu’elle épousera à la fin de la guerre et participa à la libération de Nogent-le-Rotrou et de Chartres en 1944.

Sa carrière théâtrale est longue, variée et brillante. Elle débute avec une pièce de Lorca et se poursuit avec le répertoire moderne comme avec les très grands classiques. Son interprétation de Phèdre fut inoubliable. Elle participe aux grandes aventures de la démocratisation du théâtre. Elle est au Théâtre National Populaire et au Festival d’Avignon avec Jean Vilar. Avec Jean Danet et ses Tréteaux de France, elle sillonne les routes de France.

Elle mène aussi une carrière cinématographique avec Bresson, « Les Anges du péché », avec Jean Cocteau « L’Aigle à deux têtes » et bien d’autres metteurs en scène.

Elle crée et dirige son théâtre : le Carré Thorigny, puis ensuite le Carré Vaugirard. Elle rencontre le milieu du cirque avec Alexis Gruss. Avec lui, elle crée une école de cirque et de mime.

Ajoutons une activité de romancière.

Le théâtre de Saint-Brice porte à juste titre le nom de Silvia Monfort car il répond à son désir de décentralisation. Une petite ville de banlieue est dotée d’un splendide théâtre à l’italienne qui attire et retient un public éclectique, heureux de partager des émotions communes.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?