Communauté d’agglomération Plaine Vallée

Publié le 25 juin 2018

La Communauté d’agglomération Plaine Vallée, créée au 1er janvier 2016, est issue de la fusion de deux intercommunalités du Val-d’Oise. Elle regroupe dix-huit communes, dont Saint-Brice-sous-Forêt.

La Communauté d’agglomération Plaine Vallée (CAPV) est issue de la fusion de la Communauté d’agglomération de la Vallée de Montmorency (CAVAM) et de la Communauté de communes de l’ouest de la Plaine de France (CCOPF) et des communes de Montlignon et de Saint-Prix.

Le territoire

Elle regroupe dix-huit communes :

Au total, le territoire de la CAPV représente plus de 180 000 habitants.

L’institution

La Communauté d’agglomération Plaine Vallée est un Établissement public de coopération intercommunale (EPCI). Elle permet de mettre en commun des moyens dans des domaines de compétences définis. L’objectif est de réaliser à plusieurs, ce qui serait difficile, voire impossible, de mettre en œuvre isolément.

Plaine Vallée est gouvernée par une assemblée représentant les communes de son territoire. Elle se compose de 61 élus (+ 6 suppléants), tous élus au suffrage universel direct pour six ans. Ils composent le Conseil communautaire qui est l’organe délibérant de l’agglomération.
Le Conseil communautaire élit en son sein le Président, les Vice-présidents (15), un rapporteur général et un secrétaire général, qui, tous ensembles, forment le Bureau de l’Agglomération.
La ville de Saint-Brice-sous-Forêt compte 5 conseillers communautaires, dont le maire, vice-président.
Luc Strehaiano, maire de Soisy-sous-Montmorency, Vice-président délégué du Conseil départemental du Val-d’Oise, a été élu à la tête de la nouvelle agglomération.

Retrouvez les comptes rendus du conseil communautaire sur le site de la CAPV.

Ses compétences

  • Développement économique
  • Aménagement de l’espace communautaire
  • Équilibre social de l’habitat
  • Politique de la ville
  • Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations
  • Accueil des gens du voyage
  • Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés

À cela, s’ajoutent d’autres compétences optionnelles et supplémentaires. À compter du 1er janvier 2020, la CAPV sera en charge de l’assainissement et de l’eau potable.

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?